Une enquête nationale sur la médecine maternelle et néonatale partir de 2024

ALGER- La directrice des programmes de soin et de la déontologie médicale à la Direction générale des services de santé du ministère de la Santé, Dr Leila Bernou, a fait état, mardi à Alger, du lancement d’une enquête nationale sur la médecine maternelle et néonatale.

S’exprimant en marge d’un séminaire intitulé “Présentation des protocoles et des procédures de soins pour les nouveau-nés”, la même responsable a précisé que “le ministère de la Santé lancera une enquête nationale à compter de l’année prochaine sur la médecine maternelle et néonatale”, dans le cadre de la coopération entre l’Algérie et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la région africaine afin d’améliorer la prise en charge de la santé des mères et des enfants.

Ce séminaire vise à présenter les protocoles et les procédures de prise en charge des nouveau-nés, élaborés en 2021 par plusieurs experts en obstétrique, gynécologie et pédiatrie, dans le but d’améliorer la prise en charge de cette catégorie vulnérable de la société.

Le ministre de la Santé, M. Abdelhak Saihi, a affirmé, dans une allocution lue en son nom par le directeur général des services de santé au ministère, Pr Elias Rahal, que l’Etat avait lancé, depuis les années 70, dans le cadre du traitement de base, la création d’hôpitaux et de plusieurs salles de traitement et de cliniques polyvalentes, à travers différentes régions du pays, comprenant des unités de protection de la santé maternelle et infantile.

Outre la réglementation des carnets de santé des nouveaux nés, les autorités publiques procèdent régulièrement à la mise à jour du calendrier national de vaccination et à l’organisation des activités liées à la prise en charge des nourrissons, a-t-il ajouté.

Le même responsable a par ailleurs indiqué que l’Algérie s’est engagée auprès de différentes instances de l’ONU à établir un plan national visant à réduire la mortalité des femmes enceintes et des nourrissons et à établir un agenda pour atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Pour sa part, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, M. Nouhou Hamadou s’est félicité de l’élaboration de ce protocole national qui contribue, selon lui, à la bonne prise en charge des nouveaux nés et à l’uniformisation des pratiques de soins dans les structures sanitaires publiques et privées, rappelant à cet égard que l’OMS collabore avec le ministère de la santé et tous les partenaires en ce qui concerne la prise en charge des nourrissons depuis la naissance jusqu’à la première semaine de vie”.

Source: APS

Revenir à la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *