Prix récompensant des contributions exceptionnelles à la santé publique décernés lors de la Soixante-Seizième Assemblée mondiale de la Santé

Au cours d’une cérémonie émouvante qui s’est déroulée lors de la Soixante-Seizième Assemblée mondiale de la Santé à Genève, des personnes et institutions du monde entier se sont vu décerner des prix pour leurs contributions exceptionnelles à la santé publique.

« Les prix et récompenses en santé publique de l’année 2023 rendent hommage aux personnes et institutions qui ont apporté une contribution significative à la santé mondiale et dont les travaux ont largement dépassé les fonctions ordinaires attendues d’elles », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Alors que nous faisons face à de nombreux défis, chaque lauréat est une source d’inspiration et nous rappelle que des progrès peuvent être réalisés pour améliorer la santé et le bien-être de tous. »

L’appel à candidatures est lancé chaque année après la clôture de l’Assemblée mondiale de la Santé. Les candidats peuvent être proposés par les administrations sanitaires nationales d’un État Membre de l’OMS et par les anciens lauréats des prix. À sa cent cinquante-deuxième session en janvier 2023, le Conseil exécutif a désigné les lauréats des prix pour l’année 2023, sur la base des propositions faites par les groupes de sélection constitués pour chaque prix.

Les sept lauréats ont été sélectionnés pour leur rôle singulier et leur contribution exceptionnelle à la santé publique au sein de leur pays et à l’échelle planétaire. Ils viennent de quatre Régions de l’OMS : Amériques, Méditerranée orientale, Asie du Sud-Est et Pacifique occidental. Cinq lauréats sont des personnes, dont trois des femmes. En outre, les deux institutions qui ont reçu un prix en 2023 sont dirigées par des femmes.

Lauréats des prix de l’année 2023

Prix Sasakawa pour la santé

Lauréats 2023 : Nick Simons Institute (Népal) et Prof. Vichai Tienthavorn (Thaïlande)

Le Nick Simons Institute est une organisation non gouvernementale qui s’attache à améliorer les soins de santé dans les zones rurales du Népal. En étroite collaboration avec le Ministère népalais de la santé et de la population, l’Institut a formé 7000 professionnels de la santé (tels que des sages-femmes et des assistants en anesthésie) en milieu rural, qui assurent maintenant les services dont les communautés locales ont le plus besoin en l’absence d’un nombre suffisant de médecins généralistes et de spécialistes. L’Institut a fourni du matériel essentiel et du personnel de santé supplémentaire pour pallier le manque d’agents de santé dans 44 hôpitaux, et il a appuyé la conception d’un plan d’action visant à améliorer la qualité des services dans plus de 100 hôpitaux ruraux. Il mène aussi des activités de recherche et de plaidoyer pour façonner les perceptions et orienter les politiques qui ont des incidences sur les agents de santé ruraux au Népal…

Lire la suite…

Source: APS

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *