Prise en charge de l’AVC: appel à la création d’une unité spécialisée à l’hôpital Zemirli d’Alger

ALGER – Des internistes et des neurologues ont appelé, samedi, à la création d’une unité de prise en charge de l’accident vasculaire cérébral (AVC) au niveau de l’hôpital Salim-Zemirli à El Harrach (Alger), au vu de la hausse des cas de cette maladie ces dernières années.

La responsable du service de médecine interne au même hôpital, Pr. Nadia Amina a affirmé lors des 6èmes journées médico-chirurgicales organisées, deux jours durant, par l’Hôpital, que l’AVC “constitue un lourd fardeau pour la santé publique et la société”, relevant que le nombre de personnes atteintes de cette maladie a enregistré “une hausse sensible non seulement chez les personnes âgées mais aussi chez la catégorie de moins de 65 ans, d’où “la nécessité de créer une unité de prise en charge rapide de la thrombose veineuse”.

Pour sa part, Pr. Nadia Zitouni du même hôpital a insisté sur l’importance de prendre en charge l’AVC au regard des niveaux atteints par cette maladie et du nombre croissant des malades admis quotidiennement au niveau du service”.

L’intervenante a qualifié l’AVC de “maladie lourde et complexe” qui nécessite “une prise en charge urgente pour éviter ses complications, notamment en ce qui concerne la durée d’hospitalisation d’une part et la réduction de ses coûts socio-économiques”, d’autre part, étant donné qu’elle “touche désormais les jeunes et non seulement les personnes âgées comme c’était le cas auparavant”.

La plupart des intervenants ont affirmé que les AVC étaient essentiellement dus à l’obésité, au diabète, à l’hypertension artérielle (HTA) et aux maladies cardiaques, soulignant le rôle de la sensibilisation des personnes à risque et de la prévention des facteurs de risque, ainsi que la réalisation rapide des examens médicaux dès les premières heures de la crise.

A cet égard, Pr. Yousriya Akloul du service de chirurgie orthopédique et traumatologique a évoqué le cancer des os et la prise en charge du pied diabétique, indiquant que le rôle du service est de prendre en charge les déformations qui affectent les os, tandis que Dr. Merabet, cheffe de service des urgences médicales a précisé que les malades chroniques arrivent en tête de liste des patients admis quotidiennement par le service, en raison des complications résultant de l’Hypertension artérielle, du diabète, de l’infarctus et des AVC.

Dans son allocution à cette occasion, le Directeur général de l’hôpital Salim-Zemirli, Zoubir Rekik, a affirmé que le conseil scientifique de l’hôpital a pris l’habitude d’organiser ces journées médico-chirurgicales dans le but d’améliorer les soins prodigués et la prise en charge des patients, et de prendre connaissance des derniers développements dans le domaine, soulignant que l’hôpital a, à cet effet, élaboré un programme spécial qui s’étend jusqu’en 2025 dédié principalement à la formation médicale et paramédicale, étant une priorité, a-t-il dit.

D’autre part, le même responsable a révélé que dans le cadre d’un jumelage, les patients des régions des hauts plateaux et du grand sud seront pris en charge, notamment en ce qui concerne les cas difficiles admis au niveau du service de neurochirurgie à l’hôpital Zemirli sans rendez-vous.

Source: APS

Revenir a la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *