Nécessité de changer les pratiques en cause des cancers en milieux professionnels

CONSTANTINE – Des experts, médecins et chercheurs ont affirmé lundi à Constantine, lors d’un séminaire régional sur la prévention des cancers professionnels, la nécessité pour les chefs d’entreprises et travailleurs de divers domaines de changer les pratiques causant les cancers en milieux professionnels.

Dans son intervention durant la rencontre placée sous le thème “déterminer les cancers professionnels, un pas vers la prévention”, le directeur central à la prévention des accidents de travail à la Caisse de sécurité sociale CNAS, Djamel Metari a affirmé que les sorties de ses services vers des chantiers et des unités industrielles à travers le pays ont montré une négligence des procédés préventives dans la manipulation de certains produits chimiques cancérogènes. Ceci montre, a-t-il ajouté, la nécessité pour les patrons de respecter les mesures préventives pour réduire l’incidence de ces cancers en milieu de travail.

Le même cadre a ajouté qu’au cours des cinq dernières années, “25 cas de cancers professionnels ont été déclarés à l’échelle nationale mais les études récentes de ses services sur les produits cancérogènes sur les lieux de travail mentionné dans le plan national anti-cancer ont révélé que les cas non-déclarés de tumeurs en Algérie varient entre 2.000 et 4.000 cas ce qui montre un déficit de diagnostic par les médecins traitants”.

De son côté, le président de la société algérienne de médecine de travail, Dr. Mostefa Nasri, a souligné que les entreprises sanitaires n’œuvrent pas à diagnostiquer et dépister ce type de cancers d’où cette rencontre pour comprendre les raisons de la non-déclaration de ces cancers, sensibiliser les chefs d’entreprises à l’obligation de protection des travailleurs et sensibiliser les malades à leurs droits à l’indemnisation.

Cette rencontre a mis en lumière les professions et métiers à potentiel pathogène dont les industries des détergents, des cosmétiques, des peintures, des engrais, des pesticides et le vernissage du bois, a relevé de son côté le chargé de gestion de l’agence CNAS de Constantine.

Selon le même cadre, cette rencontre a été organisée sous l’égide du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale par la CNAS en coordination avec la société algérienne de médecine de travail.

La rencontre a donné lieu à plusieurs conférences de spécialistes sur les cancers professionnels, les étapes de déclaration des malades professionnelles et les produits reconnus cancérogènes sur les lieux de travail par le plan national anti-cancer.

Source: APS

Revenir a la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *