Les résultats d’une nouvelle enquête montrent que les systèmes de santé sont sur la voie du relèvement après la pandémie

Après trois années de pandémie de COVID-19, les systèmes de santé des pays ont commencé à montrer les premiers signes majeurs de relèvement des systèmes de santé, selon le rapport intérimaire de l’OMS sur le Quatrième cycle de l’enquête par sondage sur la continuité des services de santé essentiels pendant la pandémie de COVID-19 : novembre 2022-janvier 2023 (en anglais). Au début de l’année 2023, les pays ont signalé une réduction des perturbations dans la prestation des services de santé courants, mais ont souligné la nécessité d’investir à l’avenir dans le relèvement et le renforcement de la résilience.

Parmi les 139 pays qui ont répondu au quatrième cycle de l’enquête de l’OMS par sondage, ceux-ci ont signalé des perturbations continues dans près d’un quart des services en moyenne. Dans 84 pays où il est possible de procéder à une analyse des tendances, le pourcentage de services perturbés a diminué en moyenne, passant de 56 % en juillet-septembre 2020 à 23 % en novembre 2022-janvier 2023. 

Les perturbations persistantes sont dues à des facteurs à la fois liés à la demande et à l’offre, notamment les faibles niveaux de recherche de soins de santé dans les communautés ainsi que la disponibilité limitée d’agents de santé et d’autres ressources liées aux soins de santé telles que les dispensaires ouverts ou les stocks disponibles de médicaments et de produits.

« C’est une bonne nouvelle de constater que les systèmes de santé de la majorité des pays commencent à rétablir les services de santé essentiels pour des millions de personnes qui n’en ont pas bénéficié pendant la pandémie », a déclaré le Dr Rudi Eggers, Directeur des Services de santé intégrés de l’OMS. « Toutefois, nous devons veiller à ce que l’ensemble des pays continuent de combler cet écart afin de rétablir les services de santé et appliquer les enseignements tirés pour construire des systèmes de santé mieux préparés et résilients pour l’avenir »…

Lire la suite…

Source: OMS

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *