Les pays définissent les modalités de négociation d’un accord international destiné à protéger le monde des futures situations d’urgence liées aux pandémies

Les pays qui composent l’Organisation mondiale de la Santé ont défini la façon dont les négociations d’un accord mondial sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies allaient se dérouler pour qu’un projet d’instrument puisse être soumis à l’approbation de l’Assemblée mondiale de la Santé de mai 2024.

Les discussions sur le projet d’accord relatif aux pandémies, qui se sont achevées jeudi, ont eu lieu dans le cadre de la cinquième réunion de l’organe intergouvernemental de négociation (en anglais) au sein duquel sont représentés les 194 pays de l’OMS.

Mme Precious Matsoso, la coprésidente sud-africaine du bureau de l’organe de négociation, a déclaré : « Les pays de toutes les régions du monde ont pu faire valoir leurs idées, leurs inquiétudes et leurs suggestions dans une enceinte où tous leurs homologues ont pu les écouter et réfléchir aux questions soulevées. »

Les pays sont convenus de laisser la possibilité jusqu’au 22 avril de soumettre d’autres propositions écrites qui viendront s’ajouter à toutes celles présentées ces dernières semaines afin de constituer un dossier qui sera mis à la disposition de l’ensemble des participants au groupe de rédaction.

D’ici au 22 mai, le bureau de l’organe de négociation communiquera au groupe de rédaction un texte du bureau qui viendra s’ajouter à ce dossier et qui reprendra, là où c’est faisable, des options fondées sur l’ensemble des propositions reçues et figurant dans le document compilé.

Le groupe de rédaction de l’organe de négociation se réunira ensuite en juin pour poursuivre les discussions.

Pour le coprésident du bureau de l’organe de négociation, le Néerlandais Roland Driece : « La communauté internationale comprend que ce que nous voulons et ce que nous devons obtenir, c’est un accord qui nous aidera à ne pas répéter les erreurs commises lors de la riposte à la COVID-19. De nombreuses propositions et suggestions constructives ont été mises en avant pour y parvenir. »

Comme le prévoit la procédure convenue par les gouvernements lors de la session extraordinaire de l’Assemblée mondiale de la Santé qui s’est tenue à la fin de 2021, les négociations du projet d’accord sur les pandémies ont pour objectif de soumettre un projet définitif à l’examen de la Soixante-Dix-Septième Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2024…

Lire la suite…

Source: OMS

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *