Les partenaires mondiaux annoncent un « Grand rattrapage » pour vacciner des millions d’enfants et rétablir les progrès réduits à néant en matière de vaccination pendant la pandémie

  • La pandémie a fait baisser les niveaux de vaccination dans plus de 100 pays, ce qui entraîne une progression des flambées de rougeole, de diphtérie, de poliomyélite et de fièvre jaune.
  • Le « Grand rattrapage » est une initiative de longue haleine visant à élever les niveaux de vaccination chez les enfants afin de revenir au moins à ce qu’ils étaient avant la pandémie, voire de dépasser ce seuil.
  • Piloté par un large éventail de partenaires nationaux et mondiaux de la santé, le Grand rattrapage a également vocation à assurer à l’avenir des services de soins de santé primaires plus solides pour la vaccination essentielle.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF, Gavi, l’Alliance du Vaccin et la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que le Programme pour la vaccination à l’horizon 2030 et de nombreux autres partenaires mondiaux et nationaux de la santé unissent aujourd’hui leurs forces pour appeler à un « Grand rattrapage », un effort mondial ciblé destiné à dynamiser la vaccination des enfants après les baisses qu’a entraînées la pandémie de COVID-19.

Cette initiative a vocation à inverser la tendance à la baisse que l’on constate dans plus de 100 pays depuis la pandémie pour la vaccination des enfants, un recul qui s’expliquer par la surcharge des services de santé, la fermeture des consultations et des perturbations au niveau des importations et des exportations de flacons, de seringues et d’autres fournitures médicales. Pendant ce temps, les populations et les familles ont été confinées, ce qui a restreint les déplacements et l’accès aux services, tandis que la riposte à cette situation d’urgence a limité les ressources financières et humaines disponibles, ainsi que l’accès aux produits de santé. Des difficultés persistantes, comme les conflits, les crises climatiques et la réticence à la vaccination, ont également contribué à la baisse des taux de couverture…

Lire la suite…

Source: OMS

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *