Le ministre de la Santé reçoit l’ambassadeur turc

ALGER – Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a reçu l’ambassadeur de Turquie à Alger, Mujahid Kucuk Yilmaz, avec lequel il a évoqué les moyens de hisser les relations bilatérales à des niveaux supérieurs au service des intérêts des deux pays, indique mercredi un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée mardi, les deux parties ont évoqué “les moyens de renforcer les relations de coopération dans le domaine de la santé” et examiné “les opportunités de partenariat dans des domaines d’intérêt commun”, précise le communiqué.

A cette occasion, le ministre a affirmé que “l’accord de jumelage entre l’Hôpital des Grands Brûlés de Zeralda et son homologue turc à Istanbul, qui sera signé dans les prochains jours, dans le cadre de la mise en œuvre des instructions et directives du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, permettra de donner une impulsion forte aux relations de partenariat entre les deux pays dans le secteur de la santé”.

Ce partenariat “couvrira à l’avenir d’autres hôpitaux et spécialités, telles que la chirurgie infantile et la chirurgie cardiaque pédiatrique”, ajoute-t-on de même source.

Après avoir insisté sur “l’impératif que de tels projets reposent sur l’échange d’expériences et de connaissances et le transfert de technologie, avec la programmation de visites mutuelles et l’organisation de rencontres consultatives techniques”, le ministre a proposé “un projet d’investissement dans le domaine de la santé” à travers “la construction d’un hôpital turc en Algérie, en sus de la réalisation de plusieurs autres hôpitaux”, estimant que “cette étape contribuera à réduire les transferts de patients à l’étranger pour soins”.

Pour sa part, l’ambassadeur turc a exprimé “la volonté de son pays d’intensifier la coopération bilatérale entre les deux pays”, disant “soutenir l’idée de la réalisation d’un hôpital turc en Algérie”, tout en mettant en avant “l’intérêt porté à l’investissement en Algérie par les entreprises privées turques activant dans le secteur de la santé”.

Enfin, les deux parties sont convenues de “la nécessité d’organiser des rencontres conjointes de travail pour examiner les questions d’intérêt commun, en particulier celles liées aux accords de jumelage prévus entre les deux pays, qui seront d’ailleurs prochainement au centre de discussions et d’entretiens par visioconférence entre le ministre Saihi et son homologue turc”, conclut le communiqué.

Source: APS

Revenir à la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *