L’Algérie a réalisé de grandes avancées dans la promotion de l’industrie pharmaceutique

DJELFA – Les participants à une rencontre nationale, organisée samedi à Djelfa, sur “La pharmacie de ville et son rôle dans la promotion de l’industrie pharmaceutique nationale”, ont affirmé que l’Algérie a réalisé de grandes avancées en matière de promotion de la production pharmaceutique locale.

Les intervenants à cette rencontre, organisée par le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), ont mis l’accent sur le” saut qualitatif réalisé par l’industrie pharmaceutique nationale, qui a prouvé son efficience durant la période de propagation de la pandémie de Covid-19, par l’exploitation quasi-exclusive du médicament produit localement”.

C’est notamment le cas du représentant du ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Allouache Bachir qui a estimé que les “acquis réalisés par l’Algérie dans l’industrie pharmaceutique sont traduits sur le terrain par une production nationale multiple”.

Il existe de nombreux projets de production de médicaments à “haute valeur ajoutée” en perspective, a-t-il ajouté, notant que la stratégie nationale du secteur “ne s’est pas limitée à la production de médicaments génériques classiques, mais a plutôt œuvré au développement des biothérapies, en produisant les médicaments dits bio similaires”.

A son tour, le président du SNAPO, Karim Marghemi a souligné les “avancées significatives réalisées par l’industrie pharmaceutique nationale dans la consécration de la sécurité pharmaceutique et la promotion du produit local”, assurant que l’Algérie “assure désormais 70% de ses besoins, en la matière, avec une orientation vers l’exportation, mais aussi le développement de traitements de pointe pour les malades du cancer, notamment”.

Il a ajouté que “le défi pour l’Algérie consiste, également, à faire face aux campagnes diffamatrices visent à porter atteinte à l’industrie pharmaceutique nationale, caractérisée par sa qualité et sa conformité aux normes internationales, outre le contrôle permanant de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP), et le suivi du Centre de veille”.

M. Marghemi a, néanmoins, appelé à “davantage d’efforts pour préserver les acquis réalisés par l’industrie pharmaceutique dans notre pays”.

Les intervenants à cette rencontre nationale, organisée sous le signe “Acquis-Défis – Perspectives”, se sont particulièrement accordés sur l’importance de la pharmacie de ville (pharmacie d’officine) dans la promotion de l’industrie pharmaceutique nationale et des médicaments génériques, notamment.

Source: APS

Revenir à la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *