La menace de la rougeole continue de s’amplifier dans le monde tandis qu’une nouvelle année sans vaccination s’est écoulée pour des millions d’enfants

Après des années de baisse de la couverture vaccinale contre cette maladie, les cas de rougeole ont augmenté de 18 % en 2022 alors que les décès progressaient de 43 % au niveau mondial (par rapport à 2021). Selon les estimations du nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, cela porte le nombre de cas de rougeole à 9 millions et le nombre de décès à 136 000 (principalement chez les enfants).

La menace que la rougeole représente pour les enfants ne cesse de croître. En 2022, 37 pays ont connu des flambées épidémiques importantes et porteuses de perturbations, contre 22 pays en 2021. Du point de vue des Régions de l’OMS, 28 pays touchés par ces flambées se trouvaient dans la Région africaine, contre six en Méditerranée orientale, deux en Asie du Sud-Est et un en Europe.

« Cette augmentation des flambées épidémiques et des décès dus à la rougeole est très impressionnante, mais elle n’a, hélas, rien d’étonnant compte tenu de la baisse des taux de vaccination observée au cours des dernières années », a déclaré John Vertefeuille, Directeur de la Division mondiale de la vaccination des CDC. « Où qu’ils se trouvent, les cas de rougeole présentent un risque pour tous les pays et toutes les communautés dont la population est sous-vaccinée. Des efforts ciblés doivent absolument être engagés d’urgence pour prévenir la rougeole et les décès. »

La maladie peut être évitée avec deux doses de vaccin antirougeoleux. Même si, au niveau mondial, la couverture vaccinale a légèrement progressé en 2022 par rapport à 2021, on a recensé cette année-là 33 millions d’enfants qui n’ont pas reçu de dose de vaccin à valence rougeole. Près de 22 millions d’enfants ont manqué leur première dose et 11 millions ont manqué leur deuxième dose. Le taux mondial de couverture vaccinale de la première dose, à 83 %, était encore bien en deçà du niveau de couverture de 95 % nécessaire pour protéger les communautés contre les épidémies.

Les pays à faible revenu, où le risque de décès dû à la rougeole est le plus élevé, continuent d’afficher les taux de vaccination les plus faibles (seulement 66 %) ; ce taux ne semble nullement en voie d’augmenter après la forte baisse enregistrée pendant la pandémie. Sur les 22 millions d’enfants qui n’ont pas reçu leur première dose de vaccin antirougeoleux en 2022, plus de la moitié vivaient dans seulement 10 pays (Angola, Brésil, Éthiopie, Inde, Indonésie, Madagascar, Nigéria, Pakistan, Philippines et République démocratique du Congo).

« Le fait qu’au lendemain de la pandémie, la couverture de la vaccination antirougeoleuse ne se soit pas redressée dans les pays à faible revenu est un signal d’alarme qui doit nous pousser à agir. Ce n’est pas pour rien que l’on surnomme la rougeole le ‘virus de l’inégalité’. La maladie trouvera et attaquera ceux qui ne sont pas protégés », a déclaré Kate O’Brien, Directrice du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS. « Partout dans le monde, où qu’ils vivent, les enfants ont le droit d’être protégés par ce vaccin qui sauve des vies. »

Le CDC et l’OMS exhortent les pays à trouver tous les enfants qui doivent être immunisés contre la rougeole et d’autres maladies à prévention vaccinale, et à les vacciner, et encouragent les parties prenantes mondiales à aider les pays à vacciner leurs communautés les plus vulnérables. En outre, pour aider à prévenir les épidémies, tous les partenaires de l’action sanitaire mondiale, aux niveaux international, régional, national et local, doivent investir dans des systèmes de surveillance robustes et les moyens de riposte aux épidémies afin de détecter et de répondre rapidement à ces situations.

Les CDC et l’OMS sont membres fondateurs du Measles & Rubella Partnership (en anglais), une initiative mondiale visant à mettre un terme à la rougeole et à la rubéole. Dans le cadre du Programme pour la vaccination à l’horizon 2030 (en anglais) et suivant les orientations du Cadre stratégique 2030 contre la rougeole et la rubéole, la mission de M&RP consiste à agir face à la baisse de la couverture vaccinale nationale, à accélérer la reprise après la pandémie de COVID-19 et à accélérer les progrès vers un monde exempt de rougeole et de rubéole. Le partenariat inclut également la Croix-Rouge américaine (en anglais), la Fondation Bill & Melinda Gates (en anglais), Gavi (l’Alliance du Vaccin) ; la Fondation pour les Nations Unies et l’UNICEF.

En savoir plus sur la rougeole

Pour plus d’informations sur les efforts mondiaux de vaccination antirougeoleuse des CDC, rendez-vous sur https://www.cdc.gov/globalhealth/measles/ (en anglais).

Pour plus d’informations sur la riposte et le soutien de l’OMS en matière de rougeole, consultez le site https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/measles.

Source: OMS

Revenir à la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *