Cancer: des associations de l’Ouest du pays saluent les décisions du Président de la République

ORAN – Plusieurs associations d’aide aux malades cancéreux activant à l’Ouest du pays ont salué les décisions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, concernant la prise en charge des malades cancéreux non affiliés à la sécurité sociale et l’installation de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer.

Dans ce cadre, le chargé d’information de l’Association d’aide aux cancéreux d’Oran, Redouane Klouche, a souligné que la décision du Président de la République concernant la prise en charge totale et immédiate des malades cancéreux non assurés sociaux et sans effectuer aucune procédure administrative préalable, est considérée comme “une étape importante qui leur facilitera l’obtention d’une carte Chiffa, dès le diagnostic de leur maladie”, et d’améliorer les prestations qui leur sont offertes.

Pour sa part, Faïza Ouraghi, chargée des affaires sociales au Centre anti-cancer de Misserghine (Oran), a exprimé sa satisfaction pour cette décision qui, selon elle, contribuera à venir en aide à cette catégorie de patients.

De son côté, la présidente de l’Association “Sanabil Errahma” d’Oran, activant dans le domaine caritatif, notamment dans le soutien aux malades cancéreux, Boubia Habiba, a également exprimé sa satisfaction suite à l’installation de la Commission nationale de prise en charge des cancéreux sur décision du Président de la République. Cette Commission, a-t-elle estimé, permettra d’améliorer la prise en charge des malades et ouvrira les portes aux associations pour exposer les préoccupations des patients.

L’Association “El-Rafiq” de prise en charge des patients infirmes à domicile à Aïn Temouchent a salué, pour sa part, les décisions du président de la République, pour prendre pleinement en charge les patients atteints de cancer.

Le président de cette association, Youssefi Zoubir, a affirmé que “ces décisions sont susceptibles de redonner espoir aux patients atteints de cancer, notamment pour ceux qui ne disposent pas de carte de sécurité sociale”.

Le même intervenant a salué la décision de prendre en charge pleinement ces patients, sans fournir au préalable un dossier administratif, ce qui permet au malade, a-t-il estimé, de se sentir à l’aise et de se consacrer au processus thérapeutique au lieu de se perdre dans les “tracasseries administratives”.

L’Association d’assistance aux patients atteints de cancer de Mascara s’est, également, félicitée de l’installation de la Commission nationale pour la prévention et la lutte contre le cancer. Hachemi Hakima, représentante de l’Association, a estimé que cette décision permettra une “meilleure” prise en charge des personnes atteintes de cancer, notamment en leur facilitant l’accès aux protocoles thérapeutiques nécessaires.

Abondant dans le même sens, la présidente de l’Association “Nouzha” d’accompagnement du patient d’El Bayadh, Yamina Bouras, a souligné, pour sa part, que ces décisions “historiques” du Président de la République, relatives à une prise en charge “pleine et optimale” des cancéreux, “sont  bénéfiques pour cette catégorie de malades”.

Le président de l’Association nationale “Amis du malade”, Boucif Noureddine, dont le siège est basé à El Bayadh a salué, de son côté, cette décision visant une prise en charge globale des cancéreux, y compris les patients non assurés sociaux, appelant la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer à ouvrir un débat national avec les associations qui s’intéressent à cette catégorie des malades, afin de leur permettre d’exposer leurs préoccupations.

La présidente de l’Association de “Sanad” pour les patients atteints de cancer de Relizane, Adda Abbou Kheira, a affirmé que ces décisions “sont arrivées au bon moment”, notant qu’un “grand nombre” de personnes souffrant de cette maladie dans la wilaya de Relizane “ne sont pas des assurés sociaux et ont des revenus bas”.

A Nâama, la responsable de l’Association “El Fadjr” d’aide aux patients atteints de cancer, Derbal Malika, a salué les décisions et directives du Président de la République, qui sont, a-t-elle dit, “positives”, dans la mesure où elles permettront d’exploiter toutes les possibilités de prévention, de dépistage et de diagnostic précoce.

La présidente de l’Association des soins des patients et des personnes aux besoins spécifiques de la même wilaya, Dine Fatna, a estimé que la création de la Commission nationale pour la prévention et la lutte contre le cancer constitue une étape importante pour soutenir les capacités déployées dans les hôpitaux et les centres de santé pour lutter contre le cancer et réduire, notamment, les délais des rendez-vous pour le traitement.

Source: APS

Revenir à la page d’accueil…

Related Articles

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *